L’AIPE en un coup d’oeil

 

Notre vision

L’Aide internationale pour l’enfance rêve d’un monde où tous les enfants et leurs familles auront la possibilité de s’épanouir et de vivre une vie décente à l’abri de l’exploitation.

Notre mission

L’Aide internationale pour l’enfance lutte contre l’exploitation des enfants dans le monde tout en encourageant la population d’ici à développer son pouvoir d’action pour favoriser le respect des droits de tous les enfants.

Nos valeurs

Pérennité 

Créer des changements positifs et durables pour les enfants et communautés en axant les projets sur le renforcement des capacités.

Justice

Respecter les droits de tous les enfants pour leur permettre de vivre une vie digne et défendre l’universalité des droits humains.

Solidarité

Soutenir les communautés et défendre les populations les plus vulnérables, et ce en partenariat avec les communautés locales.

Équité

Assurer l’égalité de tous les enfants qui sont victimes d’injustices et de discriminations, en mettant l’accent sur les filles ainsi que les populations marginalisées.

Notre histoire

20 ans de lutte contre l’exploitation des enfants

Fondée en 2000 par Roxana Robin et enregistrée auprès du gouvernement fédéral depuis 2001, l’Aide internationale pour l’enfance (AIPE) s’est donnée pour première mission d’ouvrir des maisons d’accueil à l’intention d’enfants victimes d’esclavage ou de tourisme sexuel.

En juin 2003, l’AIPE ouvrait une première maison d’accueil en Inde, dans l’État de l’Andhra Pradesh. En janvier 2006, une deuxième maison a été construite à côté du premier bâtiment. Les deux maisons recevaient alors 60 enfants, de 6 à 15 ans, libérés de leur condition d’esclavage par diverses organisations locales. Certains de ces enfants travaillaient comme tailleurs de pierre, d’autres comme pêcheurs, d’autres dans une usine de crevettes… Depuis 2003 et jusqu’à aujourd’hui, les projets se sont multipliés en Inde en collaboration avec nos partenaires locaux. C’est ensuite en 2009 que l’AIPE a conclu un accord avec la branche Thaïlandaise de la Foundation for Child Development concrétisant l’ ouverture d’un centre d’accueil pour les enfants victimes d’exploitation dans la banlieue de Bangkok.

Plus récemment, l’AIPE a créé un partenariat en Haïti. Depuis 2019, l’AIPE appuie ainsi la branche haïtienne de MIDADE, un organisme local ayant pour axe d’intervention la protection des droits des enfants et la lutte contre la traite et la maltraitance des enfants.  Aujourd’hui, l’AIPE a pérennisé les projets mis en place dès ses débuts, et continue avec l’aide de ses partenaires locaux de soutenir les communautés les plus vulnérables en Inde, Thaïlande et Haïti. En plus des projets internationaux, l’AIPE a été dès le départ très active en éducation à la citoyenneté mondiale, dont les activités s’inspirent de notre expertise terrain sur les thèmes de l’exploitation et du travail des enfants.  

Retrouvez plus d’informations sur ces projets dans la section « Projets » ainsi que dans les publications de l’AIPE.

Nos alliances


À l'international

L’AIPE dispose d’un statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) depuis 2011. Ce statut permet un accès à la tribune que sont les Nations Unies pour porter la vision de l’AIPE et contribuer à la prise de conscience de la communauté internationale.

Par ailleurs, en tant qu’organisme luttant contre l’exploitation des enfants, l’AIPE est membre de l’Alliance 8.7 : un partenariat global engagé à atteindre l’objectif de développement durable 8.7 qui vise à lutter contre le travail forcé, l’esclavage moderne, la traite des personnes, et le travail des enfants.


Au Canada

L’AIPE est membre d’une fédération d’organismes de coopération internationale, d’un regroupement communautaire et de deux comités spécialisés : – Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) – Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL) – Comité québécois femmes et développement (CQFD) – Coalition québécoise contre la traite des personnes (CQCTP)