PROJETS AU CANADA

L'Éducation à la citoyenneté mondiale (ÉCM)

Dans une société mondiale où les actions que l’on mène tous les jours ont des conséquences sur des personnes vivant à des milliers de kilomètres, il est important d’informer les Québécoises et les Québécois pour qu’elles et ils soient des citoyennes-ns et des consommatrices-eurs responsables. Ainsi, sensibiliser les individus aux questions de justice sociale, de droits humains, de développement durable et d’égalité femmes-hommes est une mission essentielle pour les organismes de coopération internationale. Par le biais de l’éducation à la citoyenneté mondiale (ÉCM), les Québécoises et les Québécois ont l’opportunité d’acquérir des connaissances et d’intégrer des valeurs leur permettant de participer à la création d’un monde plus juste, plus équitable et plus durable.

En sensibilisant et en incitant les individus à s’impliquer dans des projets concrets de solidarité, l’Aide internationale pour l’enfance (AIPE) leur permet d’acquérir non seulement des connaissances et une meilleure compréhension du monde, mais aussi de prendre conscience qu’ils sont capables d’agir à leur échelle en faveur des causes qu’ils veulent défendre.

Les Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI)

Depuis 1996, l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) veille à l’organisation des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) dans le but d’informer les Québécoises et les Québécois aux enjeux de la solidarité internationale. Dans le cadre de ces journées, des événements et des activités visant la sensibilisation du public sont organisés dans toutes les régions du Québec. L’Aide internationale pour l’enfance (AIPE) est mandatée pour organiser les JQSI en Montérégie depuis 2014.

Chaque année, les JQSI se penchent sur un enjeu d’actualité, que ce soit l’égalité entre les femmes et les hommes en 2015, le rôle des médias dans notre compréhension des enjeux internationaux en 2016 ou bien celui de la culture dans notre compréhension de ces enjeux. Afin d’aborder ces thématiques dans leur ensemble, l’AIPE présente une série d’animations jeunesse dans divers établissements (écoles secondaires, centres d’aide à l’emploi et maisons de jeunes) et organise des activités de sensibilisation et de réflexion dans des cégeps et des bibliothèques, notamment des expositions de photographies, des conférences et des panels, des projections de films et plus encore.

En 2014, le journal local, Vallée du Richelieu Express, a publié un article illustratif sur le déroulement des Journées québécoises de solidarité internationale (JQSI) en Montérégie, disponible ici.

Pour plus d’informations sur ces journées thématiques, consultez le site web des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI).

 

La Semaine du développement international (SDI)

Financée par Affaires mondiales Canada (AMC), la Semaine du développement international (SDI) a lieu chaque année pendant la première semaine complète du mois de février. Lancée en 1991, elle a pour objectif de mettre en lumière les actions menées par la communauté canadienne dans la réduction de la pauvreté dans le monde et dans le développement international.

Au Québec, c’est l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) et ses 67 membres présents dans 13 régions du Québec qui organisent cette semaine de sensibilisation auprès des Québécoises et des Québécois.

La Semaine du développement international offre aux Canadiennes et aux Canadiens une excellente occasion de :

  • Se familiariser davantage avec le rôle joué par la population dans le domaine du développement international;
  • En apprendre plus sur les différentes cultures et les modes de vie dans les communautés du Sud;
  • Découvrir les moyens à leur portée pour devenir de véritables citoyennes et citoyens du monde, en prenant activement
    part au développement international.

Retrouvez toutes les informations sur la Semaine du développement international (SDI) 2017 au Québec, disponibles ici.

 

Action solidaire durable en milieu scolaire

Le projet Action solidaire durable en milieu scolaire est un projet mené collaborativement par l’AIPE et Connexion Justice Sociale qui cherche à sensibiliser les jeunes aux questions reliées au travail des enfants et à favoriser leur implication citoyenne dans la lutte contre ces enjeux.

Dans le cadre de ce projet, des comités de jeunes sont formés dans des écoles secondaires de la Montérégie afin de proposer des activités de sensibilisation aux droits des enfants dans le monde. Chacun de ces comités est appuyé par une personne ressource de l’établissement et un mentor qui, grâce à des formations portant sur la gestion de projets, l’animation de groupe et l’exploitation des enfants dans le monde, est en mesure d’encadrer les comités de jeunes dans la mise sur pied de leurs projets.

Ce projet vise l’atteinte des objectifs suivants :

• Prendre conscience du pouvoir d’action citoyenne des élèves impliqués et des mentors;
• Sensibiliser à la lutte contre toutes formes d’exploitation des enfants les élèves impliqués et leurs camarades;
• Créer une culture d’engagement citoyen à long-terme chez les jeunes.

Conférences et kiosques en milieu scolaire

Les conférences et les ateliers en milieu scolaire

L’AIPE réalise des conférences au sein d’écoles primaires et secondaires, universités, bibliothèques et congrégations religieuses, ainsi que pour des événements spéciaux, notamment lors du congrès annuel d’Amnistie internationale. Chacune des conférences, quel que soit le thème principal, est une porte d’entrée pour aborder les questions des droits des enfants, de la dignité humaine, de la pauvreté,
de l’égalité entre les femmes et les hommes et de l’importance de l’accès à l’éducation. Ces conférences fournissent également aux jeunes des pistes pour devenir des citoyens responsables, curieux et critiques et les motiver à être des acteurs de changement.

En plus de ces conférences, des ateliers de sensibilisation sont aussi organisés pour les enfants de 2ième et 3ième cycles du primaire. Les échanges avec les élèves sont très enrichissants et ouvrent sur des pistes d’actions pour un monde plus juste. L’AIPE a aussi développé des animations portant sur l’exploitation des enfants et sur les droits des enfants en faisant appel à l’expertise de l’organisme Connexion justice sociale chargé de former les bénévoles.

Depuis plus de 10 ans, l’Aide internationale pour l’enfance (AIPE) dispense des conférences sur l’exploitation des enfants. Grâce à l’expertise acquise sur le terrain dans le cadre de ses projets à l’étranger, l’AIPE offre notamment quatre types de conférences portant sur:

1- Les enjeux du développement international

2- Les fondements du micro-crédit

3- La traite des femmes

4- L’exploitation des enfants dans le monde

Des plus stimulants, ces ateliers et conférences sont animés par la directrice régionale de l’AIPE et des bénévoles dynamiques.

Animation de kiosques

L’Aide internationale pour l’enfance (AIPE) anime chaque année des kiosques interactifs dans des établissements scolaires de tous niveaux. Grâce à son approche interactive qui repose sur des quiz, les jeunes sont sensibilisés aux questions reliées au travail des enfants, aux enjeux de solidarité internationale et aux projets menés par l’AIPE. L’implication et l’engagement débutent toujours par la sensibilisation!

Journées thématiques

L’Aide internationale pour l’enfance (AIPE) se fait un devoir de souligner, par l’organisation d’événements ou d’activités, ou par la publication de communiqués, certaines journées thématiques célébrées par les Nations Unies. Ces journées servent à aborder et à donner de la visibilité à des enjeux auxquels sont confrontés différents groupes de personnes dans le monde, que l’AIPE soutient par le biais de ses projets.

 

  • Journée internationale des enfants soldats, le 12 février: l’objectif de cette journée est de sensibiliser la population à l’enrôlement des enfants dans les groupes armés et à toutes les violences dont ils sont victimes.
  • Journée internationale de la femme, le 8 mars: cette journée est l’occasion de célébrer tous les progrès réalisés dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes, mais également de faire appel à toutes et tous pour remédier aux inégalités qui demeurent.
  • Journée mondiale contre le travail des enfants, le 12 juin: soulignée par l’Organisation internationale du travail (OIT), cette journée thématique donne de la visibilité à la problématique des enfants travailleurs dans le monde et aux actions à poser afin d’y mettre un terme.
  • Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite humaine, le 30 juillet: cette journée thématique a pour objectif de sensibiliser la population mondiale à l’exploitation criminelle d’êtres humains, incluant le travail forcé et l’exploitation sexuelle.
  • Journée internationale de la fille, le 11 octobre: cette journée célébrée depuis 2012 met l’accent sur les besoins et les problématiques auxquels font face les filles à travers le monde.
  • Journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre: l’objectif de cette journée est de promouvoir les droits des enfants à travers le monde, tels qu’ils sont stipulés dans la Déclaration des droits de l’enfant et la Convention relative aux droits de l’enfant.