PROJETS EN THAÏLANDE

Contexte

De nombreux enfants en Thaïlande sont victimes de violences physiques, sexuelles ou de maltraitance. La Thaïlande, proche du Laos, est une terre d’asile pour beaucoup d‘enfants Hmongs du Laos. Ces derniers, persécutés, ont fui leur pays en espérant trouver une vie meilleure. Dans ce contexte, les enfants issus de familles pauvres sont les premières victimes. Ces enfants, vulnérables, travaillent aussi bien dans les maisons closes que dans les rues, où le tourisme sexuel est très présent. Bien que la législation interdise et punisse ces pratiques, beaucoup trop d’enfants sont obligés de travailler.

Pour voir ce projet en images, cliquez ici.

(Sources : Humanium)

Foundation for Child Development ( FCD)

L’AIPE a noué un partenariat avec la Foundation for Child Development (FCD) en décembre 2009, pour soutenir le centre Santikham destiné aux enfants travailleurs issues d’une communauté d’immigrants illégaux sur le territoire de la banlieue de Bangkok.

Selon la loi thaïlandaise, les enfants ne peuvent pas travailler légalement. Mais certaines familles ont besoin de ce revenu pour survivre. La FCD essai de négocier avec les parents et leur explique que l’éducation de leurs enfants est un investissement intéressant sur le long terme. Afin de mener à bien cette mission, le centre Santikham a été mis en place.

Protéger les enfants immigrants illégaux de l’exploitation

Localisation: Banlieue de Bangkok, Province de Bangkok, Thailande

Le projet de la FCD et de l’AIPE dans le centre Santikham est avant tout de sensibiliser et enseigner aux mères l’importance de recevoir un certificat de naissance pour ne pas que leurs enfants vivent dans l’illégalité. Malheureusement, dans certaines situations, la FCD ne parvient pas à obtenir gain de cause. L’organisme met alors en place des formations sur la sécurité au travail afin qu’ils puissent apprendre à se protéger, à comprendre les signaux sur le lieu de travail (feu, produits chimiques, etc.) mais également à administrer les premiers soins.

Quels sont les objectifs du projet ?

  • sensibiliser les enfants à leurs droits, encourager la mixité des jeunes dans les activités, dans un souci de tolérance et de respect mutuel,
  • accorder des bourses d’étude aux enfants pour financer les frais engendrés, acheter les uniformes et payer le transport,
  • collaborer avec la province et les hôpitaux pour inciter à administrer des vaccins aux enfants,

L’AIPE a prend en charge chaque année une partie des frais de fonctionnement du centre Santikham. Ils sont utilisés notamment pour payer des frais d’équipement, les repas, ainsi qu’une partie des salaires des employés travaillant au centre.