Le thème du concours de cette année était : « Alors que les droits des enfants s’appliquent à tous sans discrimination, 152 millions d’enfants dans le monde sont exploités. Pourquoi ? Qu’en penses-tu ? ».

Vous avez été nombreux et nombreuses à nous soumettre vos textes, tous plus touchants et engagés les uns que les autres. Les juges ont été particulièrement impressionnées par la qualité des textes et il a été difficile de départager.

Voici les personnes gagnantes (ex aequo) :

  • Dalila Nisenson
  • Marie-Anne Cloutier-Déziel

Félicitations aux gagnantes! Leurs textes étaient originaux et démontraient une prise de position contre l’exploitation des enfants.

Voici les 4 finalistes, dont les textes ont également retenu l’attention des juges :

  • Haydée Marin
  • Duc Benjamin Le
  • Charlotte Girard
  • Mastaki M. Rufin

Mention spéciale

Mention spéciale à Mastaki Rufin, l’un de nos quatre finalistes,  qui nous a écrit de Goma en République démocratique du Congo. Son texte, de grande qualité, exposait bien les mécanismes à l’origine du travail des enfants et proposait des solutions durables. Il est toujours enrichissant pour l’AIPE de réfléchir avec les citoyen-n-e-s du monde sur cette problématique. Merci Monsieur Rufin!

Merci à nos commanditaires : Librairie Le Fureteur, une librairie  indépendante de quartier située au cœur du Vieux-Saint-Lambert et Lire et faire lire, un programme présent à l’échelle du Québec axé sur le plaisir de lire et la rencontre entre les générations.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à la neuvième édition du concours littéraire de l’Aide internationale pour l’enfance. À l’an prochain!