Crédit photo: Kiran Ambwani

Par Claudelle Leduc-Boudreau

« Ma voix, l’égalité pour notre avenir »

Le 11 octobre 2012 a été nommé par l’ONU la première journée internationale de la fille. Aujourd’hui, soit 8 ans plus tard, on peut évidemment se réjouir des progrès accomplis, mais on constate qu’encore beaucoup reste à faire en matière d’égalité de genre. Bien qu’elle évolue dans la bonne direction, la situation des filles demeure encore très préoccupante dans certaines régions du monde. C’est pourquoi cette année, en ce 11 octobre 2020, nous soulignons à l’échelle internationale cette journée bien spéciale sous la thématique « Ma voix, l’égalité pour notre avenir ». Force est de constater qu’encore aujourd’hui les filles sont les premières victimes de violation des droits de l’enfant. Les chiffres qui le démontrent sont d’ailleurs troublants.

Tous les ans, 12 millions de filles sont mariées dans le monde alors que 64 millions entre 6 et 14 ans ne vont pas à l’école et 15 millions entre 15 et 19 ans ont été soumises à des rapports sexuels forcés (Plan International, 2020)

L’AIPE croit profondément que l’autonomisation des filles doit passer par un accès égal à l’éducation, et ce, tout au long de l’enfance et de l’adolescence. L’éducation des filles est certainement un moteur de changement mondial. Il va de soi que si toutes les filles avaient accès à une éducation de qualité, à un métier décent et connaissaient leurs droits, le développement social, économique et politique de leur pays serait nettement accéléré et les problèmes de pauvreté et d’inégalité diminueraient significativement. Les études de l’UNICEF et de la Banque mondiale le démontrent bien; l’épanouissement des filles est essentiel pour le bien-être d’une société dans son ensemble (Banque mondiale, 2020 et UNICEF, 2020).

Rappelons que cette année, nous célébrons également 25 années passées depuis l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing en 1995, un projet très ambitieux en matière d’autonomisation des femmes et des filles. Les conclusions de cette conférence remplie d’espoir avaient suscité une véritable volonté politique à l’époque. Nous devons aujourd’hui rappeler à tous les gouvernements du monde l’importance de cette conférence et des actions à poursuivre dans la bonne direction.

Encore peu connue, la journée internationale de la fille doit être l’occasion pour tout.e.s de prendre part au changement de mentalité et de briser ces stéréotypes de genres qui violent les droits fondamentaux de la fille et volent son avenir. Cessons de faire de l’égalité des sexes qu’une théorie et agissons avec des actions concrètes dans ce sens.

À travers ses différents projets avec ses partenaires, l’AIPE contribue à garantir un avenir meilleur pour plusieurs filles, par exemple, en les accompagnant pour sortir de la servitude pour dette en Inde, pour sortir de l’exploitation sexuelle en Thaïlande ou encore en luttant contre le trafic et la maltraitance de celles-ci en Haïti. Avec votre soutien, nous pouvons espérer continuer sur cette voie de manière toujours plus importante.

Si vous souhaitez contribuer à nos projets, n’hésitez pas à regarder sous l’onglet « contribuer » de notre site web toutes les possibilités d’implication.

Références

Banque mondiale, avril 2020, “Genre et égalité hommes-femmes”, https://www.banquemondiale.org/fr/topic/gender/overview

Organisation internationale du travail, juin 2020, “Selon l’OIT et l’UNICEF, le Covid-19 pourrait conduire des millions d’enfants supplémentaires à travailler”, https://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_747601/lang–fr/index.htm

Oxfam Québec, 2020, “Lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles”, https://oxfam.qc.ca/decouvrez/nos-expertises/lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes/

Plan International, 2020, “Le pouvoir des filles”, https://www.plan-international.fr/droits-des-filles/pourquoi-les-filles/pouvoir-education

Plan International, 2020, “Les filles, premières victimes d’inégalités”, https://www.plan-international.fr/droits-des-filles/pourquoi-les-filles/inegalites-barrieres-droits-des-filles

UNICEF, 2020, “Éducation”, https://www.unicef.ca/fr/education