Formation professionnelle pour les jeunes femmes et mères

 

 

   

 
 

Formation professionnelle pour les jeunes femmes et mères

 
 

Partenaire local :

Kidpower India

Kidpower India est un organisme à but non-lucratif mis en place en 2007 et qui vise à créer un monde plus sûr pour les enfants en protégeant leurs droits et en leur donnant les compétences sociales et académiques nécessaires pour acquérir une meilleure confiance en eux et se bâtir une meilleure qualité de vie.

Contexte :

Avant le démarrage de ce projet, en plus de s’occuper de la maison et des enfants, les jeunes femmes et mères du village d’Ékalavya, proche du bidonville de Madhavadhara (à Visakhapatnam), passaient plusieurs heures par jour à ramasser des déchets et des matériaux qu’elles pouvaient revendre, par exemple du métal, pour gagner quelques sous par jour.

Ce métier, appelé en Inde ragpickers, est très difficile physiquement, peu payant, et surtout en voie de disparition. En effet, le gouvernement indien a récemment mis en place un programme appelé ‘’Villes Intelligentes’’, qui vise à mieux développer les villes et rendre les milieux urbains plus propres.

Visakhapatnam participe à ce programme et offre désormais un environnement beaucoup plus propre à ses habitants. Le métier de ramasseur-se de déchets est donc en train de devenir obsolète et les femmes du bidonville ne pourront bientôt plus gagner leur vie ainsi. 

previous arrow
next arrow
Slider

Crédit photo : Kiran Ambwani / AIPE

Depuis 2019, en après-midi, l’école Louise-Grenier se transforme donc en centre de formation professionnelle.

Une formation en couture y est offerte aux jeunes femmes et mères de familles. Ce programme leur permet de développer leurs habiletés et d’apprendre un métier.

En participant au programme de couture, ces mères acquièrent les aptitudes nécessaires pour trouver un emploi stable et s’épanouir. De plus, en accédant à l’école, elles sont moins isolées et peuvent se recréer un nouveau cercle social.

Objectifs :

  • Permettre aux jeunes femmes et mères de famille du village d’Ékalavya désireuses d’apprendre un métier de pouvoir le faire
  • Faciliter leur accès au marché du travail grâce à la formation acquise
  • Favoriser une meilleure cohésion sociale et la création d’un groupe d’entraide grâce au soutien que les participantes se témoignent entre elles
  • Favoriser l’autonomisation financière des jeunes femmes et mères de familles, ce qui aura un impact direct sur leurs enfants, familles et communautés