Formation de jeunes filles libérées de l’exploitation sexuelle

 

 

   

 
Formation de jeunes filles libérées de 
l’exploitation sexuelle
 
 

Partenaire local :

Rescue Foundation

Fondée en 2000, la Rescue Foundation libère chaque année environ 300 jeunes filles de l’exploitation sexuelle. L’organisme poursuit les exploiteurs, fournit une assistance juridique aux victimes et accueille les jeunes filles dans des centres sécuritaires en Inde. La Rescue Foundation y offre des soins de santé et psychosociaux, des services de réintégration, de soutien socio-économique sont aussi offerts aux jeunes filles libérées de l’exploitation sexuelle commerciale. Finalement, elle offre aussi des services de rapatriement des jeunes filles vers leur pays ou communauté d’origine (comme le Bangladesh, l’Inde et le Népal).

Objectifs :

  • Construire et maintenir en activité un centre de formation professionnelle destiné aux jeunes filles
  • Offrir un accès à l’éducation, à l’acquisition de compétences professionnelles
  • Accompagner dans la recherche d’un travail qui réponde à leurs aspirations et leurs besoins
  • Permettre aux jeunes filles de se reconstruire mentalement et physiquement
  • Permettre aux jeunes filles qui le désirent d’être rapatriées dans leur pays d’origine le cas échéant et les préparer à témoigner contre leurs anciens ravisseurs si elles le souhaitent
previous arrow
next arrow
Slider

Pour des raisons de sécurité et de respect, nous n’afficherons pas les visages des jeunes filles sur notre site.

En partenariat avec la Rescue Foundation, l’AIPE a construit en 2010 le Centre Boisar. Ce centre leur offre la possibilité de participer à de nombreuses activités afin de retrouver confiance et sérénité après les horreurs vécues dans les bordels. Il permet également aux survivantes de cette exploitation de compléter leur éducation de base et d’avoir accès à un programme de formation professionnelle.

L’éducation et la formation professionnelle permettent à ces jeunes filles et femmes d’obtenir des habilités et des compétences pratiques afin de pouvoir trouver un emploi ou lancer leur propre entreprise.

Elles ont ainsi une chance d’être autonomes et financièrement indépendantes. Elles ont ainsi un avenir plus certain et surtout, elles se tiennent à l’abri de l’exploitation de façon durable.